Les 5 grands styles de cidres : reconnaître et choisir un cidre selon sa typicité

629
Partager :

Il existe une immense variété de cidres différents, qui représentent une véritable richesse gastronomique et offrent des possibilités culinaires infinies. Pour en profiter pleinement, il faut toutefois savoir reconnaître et choisir les bons cidres pour les bonnes occasions, comme avec le vin, ce qui n’est pas toujours chose aisée. Dans cet article, on vous propose d’explorer les cinq grands styles de cidres pour dépasser la typologie classique qui différencie le cidre doux, brut et demi-sec.

Le cidre : une immense variété d’assemblages

Les cidres artisanaux sont obtenus à la suite d’un assemblage de jus issus de différentes variétés de pommes. Le maître de chai, responsable de leur conception, laisse libre cours à son imagination pour développer des boissons uniques : c’est ce qui explique la grande variété de cidres existants.

A lire aussi : Où manger à Lyon 8 ?

Chez les producteurs artisanaux, comme la coopérative Val de Rance, il n’y a pas deux cidres identiques : les variétés de pommes utilisées, les spécificités du terroir et le savoir-faire du maître de chai donnent chaque jour naissance à de nouveaux assemblages, pour le plus grand bonheur des amateurs. Val de Rance a par exemple développé un cidre rosé particulièrement apprécié à l’apéritif, pour accompagner des tapas ou pour réaliser un cocktail avec du cidre, ainsi que des boissons haut de gamme à partir de la variété de pommes Guillevic, caractérisées par leur finesse aromatique, qui s’accordent parfaitement avec les mets prestigieux.

Doux, brut, demi-sec : une typologie à dépasser ?

Cette incroyable diversité représente une véritable richesse gastronomique, mais demande une certaine expertise au consommateur pour être capable de reconnaître et de choisir les différents cidres. La distinction entre les cidres doux, bruts et demi-secs est une première porte d’entrée intéressante, mais qui reste essentiellement centrée sur le degré d’alcool et la quantité de sucre naturellement présent dans les fruits utilisés. Pour aller plus loin dans le détail et comprendre les arômes, la fraîcheur, l’amertume ou encore la structure de la boisson élaborée par le maître de chai, il est possible de se référer aux cinq grands styles de cidres présentés ci-dessous.

A lire aussi : Comment égoutter les courgettes rapidement ?

Les 5 grands styles de cidres

  • Moelleux et fruités (de 2 à 3% vol.) : ces cidres naturellement sucrés à la robe jaune orangé développent des arômes de fruits d’automne légèrement compotés.
  • Frais et acidulés (de 3 à 5% vol.) : ces cidres à la robe dorée ou rosée se distinguent par une belle acidité pleine de fraîcheur et des arômes de fruits frais, d’agrumes et de fruits rouges, ainsi que des notes florales.
  • Savoureux et équilibrés (de 4 à 5% vol.) : ces cidres ronds et harmonieux marient les saveurs de fruits mûrs et des florales, accompagnées d’une légère amertume et d’une pointe d’acidité.
  • Généreux et structurés (autour de 5% vol.) : ces cidres amples et riches offrent une amertume rafraîchissante en fin de bouche, des arômes de fruits mûrs et des notes végétales et d’épices.
  • Secs et charpentés (jusqu’à 6% vol.) : ces cidres intenses et riches en tanins donnent du corps et de l’intensité autour de saveurs de fruits très mûrs et de notes végétales ou boisées.

Partager :