Ces gourmandises des fêtes foraines qui mettent l’eau à la bouche

Comme un spectre, l’été semble hanter les prévisions météorologiques. Et pour cause, si la saison estivale approche à grandes enjambées sur le calendrier, ces derniers mois alternent entre pluies, soleil au zénith, vent et nuages. Alors que les beaux jours semblent arriver doucement, la quête du maillot de bain commence cependant à vous titiller. Sans doute succomberez-vous à l’une des dernières tendances du moment à savoir le maillot de bain en jean ! En attendant, rien de tel que découvrir (redécouvrir) quelques-unes des friandises emblématiques des étals des fêtes foraines pour mettre de la douceur dans votre quotidien … et le temps d’un instant retomber en enfance. 

Les confiseries qui sentent bon la fête foraine

Rien de tel que de retrouver son âme d’enfant, de vous faire plaisir avec quelques gourmandises, de faire entrer le temps d’un instant les parfums de la fête foraine pour apporter de la convivialité, de la douceur à votre quotidien

Lire également : Mousse légère au citron

Le beignet mascotte

Originaire du sud de la France, le beignet mascotte est une recette traditionnelle provençale. Sa texture moelleuse et fondante particulièrement appétissante se déguste nature, au chocolat, au chocolat noisette ou encore à la confiture selon vos envies. Si le beignet mascotte est par tradition dégusté aussi à Mardi gras, c’est son visuel rond qui rend attractif le beignet mascotte en dessert dans une formule déjeuner.

La barbe à papa

Confiserie qui fait le bonheur des petits et des grands dans les fêtes foraines depuis plus d’un siècle, la barbe à papa est du sucre fondu qui, au contact de l’air se solidifie sous forme de minces filaments. Inventée par William Morrison et John C. Wharton en 1897, la classique barbe à papa est à la fraise, mais vous pouvez aussi succomber à de nombreux autres parfums comme : chewing-gum, cola, framboise, chocolat-noisette, citron, tropical ou encore vanille notamment. Friandise par excellence des fêtes foraines, elle fascine toujours autant. 

A lire en complément : Vareniki - Raviolis sucrés au fromage blanc

La pomme d’amour

Si dans les contes de fées, la pomme est réputée pour être un fruit maléfique par excellence, aucun sortilège ne se trouve dans la recette de la pomme d’amour. D’ailleurs, sa recette est assez simple. La pomme d’amour est une confiserie des fêtes foraines constituée d’une pomme fraîche entourée de sucre caramélisé, par tradition colorée en rouge, puis piquée dans un bâtonnet en bois. Si l’on doit la recette originelle au confiseur américain William Kolb en 1908, elle est revisitée depuis. Ainsi, vous pouvez la déguster aussi au chocolat trempé notamment. 

Les autres friandises phares

La liste des gourmandises ne serait complète sans évoquer la canne en sucre d’orge, les chouchous (ces cacahuètes croquantes enrobées de caramel), les chichis ou les churros, le petit cochon en pain d’épices, les crêpes, la gaufre, les guimauves ou encore le pop-corn. Autant de gourmandises considérées comme les ennemis jurés des dentistes, mais qui font du bien. D’autant qu’en adoptant les bons gestes d’une bonne hygiène alimentaire, vous pouvez vous faire plaisir de temps en temps.