D’où viennent les chocolats mendiants ?

161
Partager :

Bien que leur dénomination suscite la curiosité, les chocolats mendiants sont un réel symbole de gourmandise et de plaisir. Qu’ils soient préparés en petite ou grande taille, ces chocolats assez particuliers sont aimés de tous. Ils agrémentent le goûter et le petit-déjeuner et garnissent même les tables en période de fêtes. D’ailleurs, dans certaines régions, ils figurent parmi les desserts incontournables et préférés à Noël.

Généralement confectionnés en petits disques, vous pouvez également en trouver sous forme de tablettes, et déclinés en plusieurs saveurs. Connaissez-vous l’histoire de ces mendiants tant appréciés ? Nous vous emmenons à la découverte de ces petites confiseries célèbres, dont l’histoire remonte au Moyen-âge.

A découvrir également : Comment bien choisir un agneau entier ?

Chocolats mendiants : qu’est-ce que c’est ?

Les chocolats mendiants, comme on en trouve chez https://www.zaninchocolatier.fr, sont de petites friandises sucrées, à base de chocolat, sur lesquelles sont disposés des noix et des fruits secs. Ils se présentent généralement sous la forme de petits disques, mais se déclinent également en tablettes. Ce qui différencie une tablette de chocolat mendiants des autres, c’est bien évidemment les fruits secs, noix et autres ingrédients qui la garnissent. Ce mélange de couleurs sur base de chocolat noir ou au lait ravit tant les petits que les grands. Il existe de très nombreuses recettes de ces chocolats.

A découvrir également : Nems

Chocolats mendiants : une origine religieuse

L’histoire de ces sucreries remonte au Moyen-âge (au XVIIe siècle) et est liée à la religion chrétienne. Elle se réfère aux 13 desserts qui composaient le dernier repas de Jésus-Christ accompagné de ses 12 apôtres (le nombre 13 représentant ici le nombre de personnes à la table).

Les noix, noisettes, raisins, amandes et autres fruits secs faisaient partie des aliments présents lors de ce repas. Très tôt, ils furent associés à un ordre du christianisme appelé l’Ordre des mendiants, qui était composé de quatre groupes : les Augustins, les Franciscains, les Carnes et les Dominicains. Ceux-ci avaient fait vœu de pauvreté et survivaient uniquement grâce à l’aumône faite par des donateurs ; ils pouvaient alors s’investir pleinement dans leur pratique de la religion.

Les fruits secs étaient donnés à ces religieux et furent donc identifiés à leur nature mendiante. Il est donc logique que ces chocolats doivent en réalité leur nom aux quatre fruits secs qui les composent. Ce sont ces fruits qui sont en réalité qualifiés de mendiants.

Chocolats mendiants : des fruits aux couleurs symboliques

Le lien entre les fruits secs et l’Ordre des mendiants ne s’arrête pas là. À cette époque, chaque couleur de fruits (tels que connus aujourd’hui) était associée à la robe de chaque groupe de l’Ordre des mendiants :

  • les raisins noirs rappelaient la robe brune des Franciscains,
  • le blanc des amandes était associé aux Dominicains,
  • les noix ou noisettes, pour les Carmes et leur robe marron,
  • et les figues violettes rappelaient les Augustins.

De nos jours, l’appellation mendiants désigne ces délicieuses friandises au chocolat. Ces chocolats restent dans la tradition provençale et sont comptés parmi les 13 traditionnels desserts de Noël. Néanmoins, vous pouvez déguster votre tablette de chocolat mendiant à tout moment de l’année et en toute saison.

De quoi se composent les chocolats mendiants ?

Les ingrédients cités ici sont bien sûr la base pour réaliser ces confiseries. À l’origine, les chocolats mendiants sont composés de :

  • chocolat noir,
  • raisins secs de Malaga,
  • noisettes ou aveline,
  • figues de Provence,
  • amandes.

Les raisins de Malaga sont connus pour être parmi les plus gros et les plus savoureux. Les noisettes sont très appréciées en raison de leur saveur délicate et de leur croquant. Elles entrent dans la composition de nombreux plats, en particulier les desserts. Ces petites noix font partie des indispensables pour toute recette de chocolat mendiant. Sucrées, fraiches et gourmandes, les figues apportent un parfait équilibre avec les amandes sur un chocolat mendiant. Quant au chocolat noir, celui-ci ravit petits et grands. Concrètement, les chocolats mendiants, même basiques, sont généreux en termes de goûts. Plusieurs recettes de ces gourmandises plus abouties sont élaborées avec encore plus de fruits, d’ingrédients et de couleurs.

Le chocolat mendiant et ses différentes formes

Si le chocolat est tant apprécié, c’est d’abord pour son goût unique, mais aussi pour les possibilités infinies qu’il offre. Au lait, blanc, ou noir, il peut être travaillé et se décliner sous de multiples formes.

Le chocolat mendiant répond et se plie à toutes les envies. Fait avec du chocolat blanc, il révèle les vraies couleurs et saveurs de vos fruits secs et garnitures. Avec une base de chocolat noir, ces friandises sont plus riches et parfaites pour calmer les petites faims. La version chocolat au lait quant à elle reste moelleuse avec sa belle couleur gourmande qui complète bien celle des fruits secs.

Vous pouvez trouver ces chocolats sous leur forme basique : le disque. Selon la recette, les disques de chocolat peuvent être plus ou moins épais. La tablette est également une forme très appréciée du chocolat mendiant.

Les carrés ou mini tablettes de chocolat mendiants sont quant à eux de délicieux en-cas à transporter dans votre sac et à grignoter toute la journée.

En outre, certains chocolats mendiants sont assez épais pour vous permettre d’y incruster vos fruits secs. Nous vous suggérons alors de les déguster comme des petits gâteaux, auxquels ils ressemblent beaucoup d’ailleurs, et avec une tasse de café.

Dattes, abricots, pruneaux, fruits rouges sont autant de fruits qui peuvent servir de garnitures à vos chocolats mendiants. Ils se dégustent au petit-déjeuner, au goûter et au dessert. Ils sont également particulièrement efficaces pour faire le plein de vitamines.

chocolats mendiants

Comment se préparent les chocolats mendiants ?

Si la recette de ces friandises existe depuis si longtemps, elle a évidemment connu des modifications au fil du temps. Aujourd’hui, vous pouvez trouver une grande variété de recettes de chocolats mendiants avec plusieurs nuances de saveurs. De même, les ingrédients utilisés peuvent varier selon la saison.

Toutefois, pour respecter la tradition, nous vous livrons la recette brute des chocolats mendiants. Pour réaliser ces confiseries :

  • Vous devez au préalable faire fondre le chocolat (aux micro-ondes ou au bain-marie) en le tournant régulièrement. Retenez que la température de fonte varie suivant le type de chocolat utilisé.
  • À l’aide d’une poche ou d’une cuillère à soupe, faites des disques de votre chocolat fondu, sur une plaque de cuisson (veillez à étaler du papier sulfurisé sur la plaque au préalable).
  • Posez sur chaque disque, fruit sec, raisin, amande, noix (en utilisant un ingrédient à chaque fois).
  • Laissez ensuite durcir complètement les chocolats dans un endroit frais et aéré. Vous pourrez alors les retirer plus facilement. Évitez de les mettre au réfrigérateur pour les faire durcir plus vite.

Si la base chocolat noir reste parfois inchangée, les garnitures quant à elles se déclinent au goût du cuisinier. Vous pouvez ainsi confectionner votre tablette de chocolat mendiant avec d’autres aliments plus ou moins colorés, tels que les pistaches, du gingembre confit, de la noix de coco râpée et bien d’autres.

Vous pouvez également ajouter du lait à votre base chocolat avant de la garnir. Comme mentionné précédemment, pour varier les plaisirs, il est possible d’utiliser uniquement du chocolat blanc, ou encore faire plusieurs chocolats mendiants avec différents types de chocolats. Vous aurez ainsi une variété de couleurs sur votre table. Vous pouvez réellement en avoir pour tous les goûts, ce qui ne sera bien sûr pas pour déplaire aux amateurs de ces confiseries.

Enfin, sachez que ces gourmandises se conservent facilement. Il suffit de les mettre dans une boîte à l’abri de l’humidité afin de les déguster plus longtemps.

Partager :