Le prestige des cocktails cubains

C’est grâce au climat, à la grande variété de fruits exotiques, à la présence de l’un des meilleurs rhums du monde que Cuba est devenue la terre des cocktails. Dès la fin du XIXe siècle, on a commencé à mélanger des alcools avec des fruits dans cette île des Caraïbes. Le Cuba libre et le Daïquiri ont été les premiers cocktails préparés à Cuba. Grâce à cet article, ce domaine n’aura plus aucun secret pour vous et vous serez même en mesure de préparer ces cocktails cubains

Les bars de cocktails se sont multipliés

Au cours des premières décennies du XXe siècle, les bars à cocktails ont fleuri à Cuba en vue d’accueillir des milliers de touristes en quête d’amusement. De nombreux cocktails ont fait leur apparition et ils ont reçu des noms de cabarets, d’hôtels, de personnes célèbres. Le Mary Pickford, le spécial Hemingway qui ressemble au Daïquiri, mais avec une dose double de rhum et sans sucre ont vu le jour. 

A lire en complément : Mini cakes aux fruits rouges et citron

  • Le Mojito, une célèbre boisson rafraîchissante qui est apparue sur les plages de Cuba au cours des étés chauds.
  • Les spécialistes considèrent que la préparation des cocktails est un véritable art nécessitant du talent, de l’amour.

Les plus populaires à Cuba 

Le rhum est une des boissons typiques cubaines. C’est l’ingrédient de base des cocktails. Le Cuba libre est fabriqué à base de rhum, de Tropicola, de glace. Le Daïquiri est composé de rhum, de jus de citron, de sucre et de cinq gouttes de Marasquin, de glace. Le Pina Colada est un mélange de rhum, de jus et de tranches d’ananas, de la crème de coco, de jus d’orange ou de citron sans oublier le parapluie en papier. Il existe bien d’autres cocktails, plus d’une centaine à Cuba. Ils sont pour la plupart devenus célèbres dans le monde entier. Ces boissons rafraîchissantes sont à boire avec grande modération, car l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

A lire en complément : Crumble salé au saumon