Dégustation de rhum : les erreurs à ne pas commettre

775
Partager :

La dégustation des spiritueux tels que le rhum ou le whisky est un sujet qui conquiert de plus en plus les amoureux des arômes. Toutefois, il importe de noter que cet univers diffère non seulement de celui du vin, mais aussi que la dégustation n’est pas la même. Voici à cet effet quelques erreurs à éviter lorsque vous voulez déguster votre rhum.

Choisir la mauvaise verrerie

La dégustation de vos rhums se fait principalement dans un verre à spiritueux comme c’est le cas avec le vin. Cependant, le choix de la verrerie est important comme pour le whisky et les autres spiritueux. En effet, pour mettre en avant les arômes contenus dans votre boisson, il est nécessaire que le verre dans lequel vous buvez soit adapté.

A voir aussi : Marbré aux 2 couleurs

C’est pourquoi contrairement au verre de vin, votre verre de rhum doit être plus large en bas et resserré en haut comme le verre de Bourgogne. Ce choix permet d’avoir une bonne surface répartie pour l’alcool tout en concentrant les différents arômes. Votre odorat sera donc plus titillé par les différents arômes qui s’échappent de votre verre.

Boire votre spiritueux à une mauvaise température

Outre le choix du verre, il est également important de déguster votre rhum à la bonne température. Les experts conseillent ainsi de déguster son spiritueux à la température ambiante pour mieux profiter des arômes qu’il diffuse. Ce conseil est valable pour tous les spiritueux bruns (whisky, cognac, rhum). En effet, la température idéale pour cette dégustation est de 16 à 17⁰. Si vous décidez d’y ajouter de la glace, cela pourrait diluer les arômes qui s’y trouvent en faisant plus ressortir l’alcool.

A lire aussi : Crème à l ail

Ne pas prendre votre temps lors de la dégustation

Le secret de la dégustation des spiritueux en général et des rhums en particulier est de prendre votre temps. Ce conseil arrange surtout les amateurs des arômes qu’on y retrouve. Évitez de boire trop vite au risque de ne pas profiter du plaisir de ce moment, laissez votre boisson se reposer dans le verre après l’avoir servi. La suite de la dégustation sera plus intéressante, car vous pourrez distinguer les différents composants de votre verre en laissant leurs parfums s’infiltrer en vous.

Confondre la dégustation du rhum à celle du vin

Contrairement au vin, les rhums ne se gardent pas en bouche lors de la dégustation. En effet, vous vous ferez brûler les papilles par l’alcool si vous vous y aventurez. Et cela n’arrange pas du tout vos envies de découvrir ses différents arômes tout en faisant plaisir à votre palais. Les spiritueux sont faits principalement pour stimuler votre odorat et non vos papilles. Vous devez donc vous concentrer sur les différents arômes que vous détectez à chaque gorgée. Avant toute chose, il faut sentir votre verre à de nombreuses reprises pour mieux diffuser ces parfums en vous. Prenez de petites gorgées progressivement pour mieux apprécier votre rhum.

En somme, bien que les spiritueux contiennent un degré d’alcool assez élevé pour la plupart, ils n’en demeurent pas moins des boissons très populaires. Il s’agit notamment des rhums dans leur diversité : du whisky et du cognac entre autres. La dégustation du rhum doit respecter un certain nombre de règles pour permettre de mieux profiter de cette expérience.

Partager :