Comment bien déguster un vin ?

9
Partager :

Les connaisseurs et les amateurs de vin effectuent tous des gestes bien précis avant de porter un verre de vin à leurs lèvres. Une certaine routine doit également être faite avant d’avaler le vin que vous avez dans la bouche. La dégustation d’un vin, surtout un bon et coûteux, est tout un art.

Pourquoi apprendre à déguster du vin ?

A lire en complément : Où pouvez-vous trouver l'essence amère d'amande ?

De prime abord, cela peut vous paraître vain que d’apprendre à déguster le vin, mais loin de là ! Le vin est une boisson qui se déguste, il ne se boit pas comme du jus de fruits ou du lait en brique. Les vins authentiques comme ceux proposés par Les Vignobles Lalande-Moreau doivent engager tous vos sens.

Imaginez que vous soyez dans un grand restaurant et que vous devez commander un vin d’une centaine d’euros. Il vaut mieux réellement s’y connaître pour vraiment apprécier une bouteille qui vous coûte aussi cher. Par ailleurs, vous y connaître vous permet d’animer les discussions et de paraître cultivé, mais surtout, vous ne serez plus victime d’arnaque.

A lire également : Comment faire cuire la viande sur la grille du four ?

Avant de déguster le vin

Avant de vraiment parler du verre, il y a quelques conditions préalables pour réellement apprécier le vin. Selon les bases de la dégustation de vin, il est particulièrement conseillé de choisir tout d’abord un endroit correctement éclairé, calme et sans odeur. La fumée de cigarette ou les effluves d’une cuisine trop proche peuvent fausser l’appréciation de votre vin.

Ensuite, il est très important d’être en bonne forme pour réellement apprécier les arômes et les saveurs d’un bon vin. Le fait est qu’il faut trois de vos sens pour apprécier à la fois la couleur, les arômes et la saveur du vin.

Si pour une pathologie quelconque vous avez perdu temporairement votre sens du goût ou de l’odorat, chaque gorgée de vin ne sera pas appréciée à sa juste valeur. Enfin, il va de soi que vous utilisez le bon matériel propre : un verre sous forme de tulipe. Si besoin est, il faut aviner ce dernier.

Une dégustation en quatre étapes

Une fois que toutes les conditions sont réunies, vous pouvez enfin déguster votre vin et vous focaliser dessus. Effectivement, la concentration est un point clé pour apprécier un vin dans toute sa splendeur. Voici dans les détails ce que vous devez faire :

Apprécier le vin avec les yeux

Remarquez par exemple que plus le vin rouge est jeune, plus sa robe tire sur le violet. Un vin rouge âgé se rapproche du brun. L’appréciation visuelle vous donne également des indications sur la limpidité et l’acidité du vin. Cette phase vous permet également d’observer les larmes du vin. Elles donnent un indice sur la rondeur ou la vivacité du vin.

Apprécier le vin avec le nez

L’appréciation par le nez se fait en deux temps. Le premier nez sert à découvrir la note des arômes du vin – floral, agrumes, minéral, etc. – Le second nez quant à lui se fait en aérant le vin. C’est là que vous faites tourner le vin de votre verre afin qu’il libère ses arômes. Cette phase vous permet d’aller plus loin dans le jeu de la détermination du type d’arômes du vin.

Apprécier le vin avec la langue

Pour bien apprécier toutes les nuances présentes dans le vin – sucré, salé, acide et amère – il faut le faire tourner en bouche. Avec le temps et plusieurs verres, vous allez gagner en précision dans l’identification des tanins et des arômes.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons