Focus sur le succès du kebab en France

39
Partager :

À l’origine, le kebab était une viande coupée en lamelle et qui pouvait être mangée dans n’importe quel plat. Dans les années 70, Berlin aurait vu la naissance du sandwich kebab grâce à l’ingéniosité du Turc Mehmet Aygün. Depuis, le kebab est incontestablement devenu le mets des fins de soirée dans tout l’Occident, notamment en France. Ce sandwich a conquis les jeunes et gagne progressivement de la place dans le cœur des Français de 30 ans et plus. Le kebab va-t-il voler la vedette au burger et au sandwich jambon beurre ?

Les origines du kebab et son entrée en France

Le kebab trouve ses origines dans le monde arabe et plus précisément dans l’ancien Empire ottoman. L’histoire raconte qu’après une journée passée à chevaucher, les soldats grillaient des tranches de viande en se servant de leur épée comme pique. Cette technique a ensuite été adoptée par les cuisiniers ambulants de Constantinople, l’actuelle Istanbul, qui eux utilisaient des piques pour faire tourner des morceaux de mouton au-dessus des flammes.

A lire aussi : Tarte simple aux pommes

Encore appelé le grec, le kebab a peu à peu trouvé une place dans la cuisine de l’Hexagone, particulièrement sous forme de sandwich. Il doit son surnom « le grec » au sandwich des Grecs appelé gyros. Celui-ci est un ensemble de viande en lanières, de tomates, de salade, d’oignon, dans un pain rond, et dégusté avec une sauce blanche. La France a connu le gyros avec l’arrivée des Grecs à Marseille.

C’est autour des années 90 que le sandwich kebab s’est réellement installé en France. Les fast-foods tenus jusque-là par les Grecs ont été repris par des enseignes françaises, semant ainsi la confusion entre le sandwich grec (gyros) et celui turc, le kebab. Néanmoins, la distinction reste quand même bien établie dans le langage courant. Les Français vont alors découvrir le kebab, et en faire la spécialité culinaire des repas pris sur le pouce. De nos jours, comme on peut le voir chez Mondial Kebab, les recettes de kebab ne se comptent plus, de même que le nombre de fast-foods proposant des kebabs dans les rues de la métropole française.

A lire en complément : Muffins aux fraises

le kebab en France

Les chiffres du kebab en France

D’après Gira Conseil, cabinet spécialisé dans la consommation française d’aliments hors domicile, 11 kebabs sont vendus par seconde, soit près de 360 millions de kebabs consommés chaque année en France. Ces chiffres font de la France le deuxième pays d’Europe après l’Allemagne, qui consomme le plus de kebabs. En 2017, Paris comptait d’ailleurs 467 kiosques à kebab. Un chiffre qui laisse facilement supposer que le kebab va supplanter le burger dans le cœur des Français.

Il est vrai que les ventes annuelles de jambon beurre ou de burger (1,4 milliard) et celles des pizzas (1 milliard) sont toujours plus importantes, ce qui permet à ces types de fast-foods de rester en tête des consommations hors domicile des Français. Cependant, les chiffres impressionnants du kebab laissent penser que ce sandwich finira sûrement par bousculer la hiérarchie. D’autant que les professionnels font de réels efforts pour proposer des kebabs goûteux, avec des produits qualitatifs.

Les raisons du succès du kebab en France

En dépit des critiques émises par certaines personnes sur ce sandwich, notamment sur la qualité des produits et les conditions d’hygiène des points de vente, le kebab demeure le favori d’un grand nombre de consommateurs. Il faut savoir que la première clé du succès de ce sandwich est son côté bon marché. En France, vous trouverez un copieux kebab à moins de 5 euros.

Par ailleurs, il offre parfaitement ce que tout consommateur peut attendre d’un fast-food : le gain de temps. La pause déjeuner étant souvent très courte, manger un kebab est idéal pour se régaler tout en ne perdant pas trop de temps à se restaurer.

Votre sandwich est réalisé en un rien de temps : viande, sauce et salade sont réunies dans un pain turc ou libanais, le tout est chauffé, vous n’avez plus qu’à déguster. S’il est aussi apprécié, c’est aussi car le kebab sait être délicieux. Ses tranches très fines de viandes épicées vous donnent un avant-goût des saveurs orientales. Vous aurez le choix entre différentes viandes pour répondre à tous les goûts et varier les saveurs :

  • viande de mouton,
  • de bœuf,
  • d’agneau,
  • de veau,
  • de poulet,
  • de dinde.

Le nappage généreux avec une sauce au choix (sauce blanche, sauce algérienne, sauce barbecue, sauce harissa, etc.), sur le pide (pain turc), les morceaux de poivron, les oignons rouges et la salade font du kebab un plat savoureux qui réjouit les papilles des plus gourmands.

La sauce : à chacun son kebab

Le constat est bien réel, le kebab n’est pas seulement une consommation hors domicile. Il s’est invité dans les cuisines des familles françaises. Étant facile à cuisiner et donc à la portée de tout le monde, ce sandwich peut également se préparer chez soi, au dîner par exemple.

D’autre part, le succès du kebab dans les maisons s’explique par le fait que chacun est libre d’y mettre ce qu’il veut en fonction de ses goûts. Choisissez votre viande : mettez-en plusieurs si cela vous tente. La sauce, dans les recettes du kebab traditionnel, est la sauce blanche : un mélange de yaourt à la grecque avec des épices, et parfois des herbes fraîches. Vous pouvez là encore faire comme bon vous semble en mettant de la mayonnaise ou de la sauce samouraï.

La sauce blanche du kebab est facile à réaliser à la maison en prenant comme base le fromage blanc, et en lui ajoutant au choix :

  • du jus de citron,
  • de l’ail,
  • du poivre,
  • du persil,
  • de la mayonnaise,
  • du sel,
  • du paprika, etc.

Pour certains consommateurs, la sauce est plutôt rouge : le kebab se déguste alors avec la sauce Shashik, un mélange de tomates, d’oignons et de poivrons.

Cette sauce n’est pas à confondre avec du ketchup. Par contre, le ketchup est bel et bien un ingrédient du kebab pour certaines personnes, en l’occurrence quand les frites entrent dans la recette. Associé à la mayonnaise, il donne un mélange appelé cocktail américain. Les sauces du kebab sont très variées : selon les régions et les goûts, différents types d’ingrédients permettent de faire une sauce pour accommoder ce sandwich.

Les végétariens ont eux aussi droit à leur kebab, car ce sandwich se déguste également sans la moindre viande. Il existe des alternatives prévues spécialement pour le kebab végétarien. Pour une création maison, vous pouvez mettre du tofu ou un steak de soja. Lorsqu’il est bien épicé, le tofu est plus qu’une simple alternative. Correctement cuisinée, cette spécialité au soja apporte une texture nouvelle au kebab. Une version végétarienne qui peut être développée à l’infini en ajoutant divers légumes marinés.

Toutes ces possibilités font du kebab un sandwich aux goûts variés, que l’on peut déguster chez soi ou en ville. Plus qu’un encas, c’est un véritable repas qui fait le bonheur de tous les gourmands. Accompagné de frites parfaitement dorées, le kebab comble les envies des grands et des petits, convaincus de se régaler avec des produits frais et de qualité. Son goût inimitable et ses saveurs sans cesse renouvelées font du kebab un incontournable à déguster au moins une fois dans sa vie !

Partager :