Comment utiliser la farine sans gluten ?

26
Partager :
Comment utiliser la farine sans gluten

Il n’est pas rare d’entendre de nombreuses entreprises de produits alimentaires insister sur le fait que leur farine ne contient pas de gluten lors de leurs campagnes publicitaires. Ce n’est donc pas un simple slogan d’autant plus qu’il a été prouvé que le gluten contient des substances nocives pour la santé du consommateur. La consommation des farines ne contenant pas ce produit apparaissent de ce fait comme les meilleurs sur le marché. Toutefois, savoir préparer avec cette farine est une nécessité.

Pourquoi se méfier du gluten ?

Présent dans une bonne partie des aliments sans qu’on s’en rende compte, le gluten est néfaste pour beaucoup de personnes. Plusieurs aspects de cet élément nutritionnel viennent contribuer à cela.

A voir aussi : Coq au vin

Il cause des réactions allergiques

Que ce soit concernant leur nature ou leur intensité, les effets du gluten ne sont pas les mêmes chez tout le monde. Par contre, il a été prouvé que c’est un allergène puissant, qui affecte potentiellement tous ceux qui le consomment. Une simple ingestion peut conduire à des difficultés pour la digestion, ou même des impacts plus graves pour ceux qui sont fortement allergiques. Quant à une exposition durable au gluten, cela va causer des réactions inflammatoires importantes des organes concernés. Ainsi, utiliser plutôt de la farine sans gluten.

Les allergies sont difficilement détectables

Beaucoup de personnes consomment des produits qui contiennent du gluten, et en sont affectés, mais ne s’en rend pas nécessairement compte. Ce n’est souvent que trop tard qu’ils réalisent que c’est cet élément qui leur cause des troubles digestifs et autres déplaisances. Ce n’est pas pratique d’identifier une allergie au gluten, car il faut retirer toute nourriture qui en contient dans l’alimentation.

A découvrir également : Quiche au saumon

farine sans gluten

Ensuite, on doit observer si des changements positifs surviennent, notamment dans le système digestif. Dans l’ensemble, c’est une procédure qui va prendre du temps. Ainsi, simplement s’abstenir d’ingérer des aliments comportant du gluten est toujours une bonne initiative.

Recourir aux farines sans gluten

Pour éviter d’ingérer des produits qui sont constitués de gluten, substituez la farine de blé par d’autres types qui n’en contiennent pas. Il y en a un grand nombre, comme la farine de riz, celle de sarrasin, ou encore celle de pois chiche. Elles vont chacune avoir des caractéristiques qui leur sont propres. Pour des résultats plus optimaux, il convient de mélanger ces substances, afin qu’elles soient complémentaires entre elles. Isolées, elles ne vont pas avoir la même qualité nutritive que la farine de blé.

Rendre les pâtes plus légères

En raison de la nature de quelques-unes de celles-ci, la pâte fabriquée au moyen du mélange de farines peut devenir lourde. C’est faisable de remédier à cela, en ajoutant des éléments qui vont alléger le résultat final. Il est conseillé de mettre de la farine d’arrow-root, ou encore de la fécule de pomme de terre, car cela sera bénéfique à la texture.

Prendre en compte la présence de fibres

Plusieurs des farines sans gluten vont se distinguer par une richesse en fibres. Consommer des pâtisseries faites dans de telles farines peut nuire aux estomacs sensibles. Vous devez donc faire un minimum de tri pour les combinaisons à faire pour ne pas subir ce souci. Parmi les farines qui en contiennent, on trouve celle de coco ou bien de millet.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons