Les infos essentielles a connaitre sur le vin rose

158
Partager :

Le vin rosé a longtemps été la cible d’un snobisme de mauvais aloi, lui conférant une réputation de vin de table de qualité relative, comme si toutes les productions de vin blanc et de vin rouge pouvaient prétendre à l’excellence… Dans la réalité, les choses sont, vous le savez surement, bien plus nuancées et la perception que l’on a aujourd’hui du rosé est bien différente, le rosé étant même devenu le vin star outre-Atlantique. En effet, de nombreux domaines viticoles offrent des nectars rosés d’excellente tenue, et surtout un bon rosé saura offrir de la complexité aromatique tout en conservant le côté fruité et rond en bouche que les amateurs de rosé apprécient tant. Bien qu’il soit le roi des soirées d’été et de bien d’autres événements conviviaux, de nombreuses facettes du vin rosé sont méconnues du grand public. Aussi, pour assouvir, au moins en partie, votre curiosité sur le sujet, et pour que vous puissiez briller dans vos conversations œnologiques, découvrez les infos fondamentales à connaitre sur le rosé dans la suite de cet article.

La Provence reste l’épicentre et la référence absolue des rosés.

Bien que d’autres régions vinicoles aient entrepris la production de ce type de vin, les mauvais esprits ajouteraient après avoir constaté son succès commercial grandissant, le vin de provence rosé reste la référence en la matière, et ce, pour de bonnes raisons. Tout d’abord parce qu’il en est le berceau originel, conférant à ses producteurs une expérience et un savoir-faire encore inégalés. Ces derniers ont donc quelques longueurs d’avance pour offrir aux amateurs un large panels de vin rosés, ou la fraîcheur et la présence du fruit riment de plus en plus avec élégance et complexité des arômes. Il existe bien évidement des vins rosés intéressants produits dans les autres régions productrices hexagonales que sont le Languedoc-Roussillon, le Bordelais, la Champagne et même, de façon plus surprenante, dans le Jura !

A lire aussi : Vente à emporter : comment bien choisir ses emballages ?

Mais une fois de plus, les vins rosés provençaux sont une valeur sûre si l’on veut contenter ses papilles et celles de ses invités, la Provence bénéficiant des meilleures conditions pour produire un vin rosé de qualité, le terroir de ses vignes étant baigné d’un soleil généreux, sans oublier les embruns et la fraicheur de la mer Méditerranée à proximité qui y jouent aussi un rôle.

Lire également : Les bienfaits du vin

Est-il possible de garder du rosé en réserve ? 

C’est là la seule « faiblesse » du vin rosé qui n’est absolument pas un vin de garde. La raison ? Le vin rosé est dépourvu de tanins, qui jouent un grand rôle dans la capacité de conservation du vin. Il est donc un vin jeune à consommer relativement rapidement. Mais il ne faut pas en tirer de frustration, car c’est bien cette absence de tannin qui confère au rosé sa légèreté en bouche et cette forte présence de fruit. C’est aussi pour partie ce qui en fait un vin à la portée de tous les palais et explique également son succès dans les événements se voulant conviviaux, le tout, bien entendu, avec modération.

Partager :