La farine de seigle, un ingrédient incontournable de la cuisine française

53
Partager :

Cuisiner un repas fait appel à l’assemblage de plusieurs ingrédients. La farine de seigle est aussi un ingrédient assez important dans la préparation de plusieurs plats en France. Vous avez une fois entendu parler de la farine de seigle. Mais vous ignorez de quoi il s’agit concrètement. Mieux, vous vous demandez quels types de repas cette farine peut aider à faire. En quoi la farine de seigle constitue un ingrédient incontournable de la cuisine française ? C’est la question à laquelle nous tenterons de répondre dans cet article.

La farine de seigle : de quoi s’agit-il concrètement ?

Le seigle est une sorte d’herbe ; une plante considérée comme une céréale. Visiblement semblable à l’orge ou au blé, cette plante est imbue d’un épi plus ou moins long à la forme de caryopsie. Il est surtout cultivé pour son grain  parfaitement adapté aux climats nordiques. Notons que la farine de seigle présente de grands intérêts sur le plan nutritionnel. Elle est en effet, riche en fibres, en potassium et surtout en magnésium. On y retrouve aussi des polyphénols qui aident à lutter contre les maladies du cœur et certains cancers.

A lire en complément : Muffins

Puisque sa teneur en gluten est en dessous de celle du blé, la farine de seigle est formellement interdite dans un régime sans gluten. Il en est de même pour les personnes disposant d’un intestin assez fragile et sensible. Cela est dû au fait que la farine elle-même est riche en cellulose et en son.

A lire aussi : Chocolat chaud

Comment obtient-on la farine de seigle ?

La farine de seigle est obtenue par la mouture des grains de seigle. Autrement dit, on l’obtient à partir des grains de seigle moulus que l’on désigne aussi par grains de seigle entiers. Notons que les grains de seigles sont une sorte de petits noyaux qui en plus d’être durs sont féculents. Ils sont d’ailleurs semblables à des noix moulus pour produire de la farine de seigle. Avant de procéder à la mouture ou au broyage de la graine de seigle, on retire d’abord la coque. Cette dernière est une partie extérieure assez dure et non comestible de la baie de seigle.

Il est possible d’obtenir plusieurs types de farines à partir de la mouture de la graine de seigle. La différence s’évalue en termes de degré de purification et surtout de broyage. Mieux, elle s’évalue aussi par la couleur puisque la farine est susceptible de varier de la couleur blanche au brun foncé. Ainsi, nous distinguons la farine de seigle blanche, la farine de seigle moyenne et la farine de seigle noir. Pour ce qui est des grains bruns, ils sont tempérés après leur nettoyage. Ils sont ensuite moulus comme du blé. La seule différence est que l’endosperme du seigle et mou. Il se décompose donc assez vite en farine plus que le blé.

La farine de seigle et la cuisine française

Si la farine de seigle est fortement utilisée dans les pays scandinaves pour concocter du pain de seigle, elle constitue aussi un ingrédient incontournable dans la cuisine française. En fait, la farine de seigle est l’élément essentiel pour d’innombrables recettes. Elle a d’ailleurs un goût un malté ; un goût de noisette et est un peu laiteux. En plus d’être intensément fruité, on peut dire que cette farine présente une pluralité de saveurs qui procure un goût assez particulier aux produits de boulangerie.

En outre, en France, la farine de seigle est beaucoup utilisée par les boulangers. Elle joue un rôle assez crucial dans la fabrication de pains de différentes sortes, de gâteaux et de biscuits. Ainsi, avec cette farine, il est possible de faire du pain au seigle et à la semoule. Il s’agit d’un pain assez moelleux qui peut facilement se consommer soit avec de la confiture, du beurre ou encore avec du fromage. La farine de seigle est aussi un ingrédient phare pour préparer :

  • Des crackers suédois aux graines knäckebröd;
  • Du pain du sportif au seigle ;
  • Des crêpes au levain ;
  • Des biscuits granolas;
  • Du Naan au levain ;
  • Du pain cocotte cuisson à froid.

Partager :